06/04/2008

Charlton Eston est mort

La National Rifle Association doit le pleurer.

Sans renier son parcours cinématographique hors norme, je ne regretterai pas le défenseur inconscient des armes à feu. 

15:47 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

... Pas trop d'accord benoit. S'il fallait crucifier toutes les personnes âgées qui virent à droite dans leur vieil âge, y aurait un génocide dans les homes :)
Il était aussi fervent défenseur des droits des noirs dans les années 60 et démocrate engagé jusqu'à Reagan (qui malheureusement était un bon copain à lui).
C'est une triste victime collatérale de Michael Moore.

Écrit par : aldagor | 07/04/2008

Il était aussi vachement opposé à l'avortement. Et ça, ce n'est pas la faute de Michael Moore :)

Écrit par : Benoît | 07/04/2008

... Ils sont nombreux les Ricains, dans son cas. Tous les acteurs ne peuvent pas être Georges Clooney :))
Tu sais, Philippe Blasband n'aime pas le foot, je lui garde néanmoins toute mon admiration :)

Écrit par : aldagor | 07/04/2008

Au fait Retire tout de même le t à la fin de Charlton, ça fait mauvais effet :))

Écrit par : aldagor | 07/04/2008

Philippe n'aime pas le foot? Une raison de plus de l'admirer ;=)

Écrit par : Benoît | 07/04/2008

Tout dépend de la couleur... (supportée ou insupportée... au foot, je veux dire - 's pas Serge ?)

A propos de l'avortement, personnellement, je défends la conviction que c'est affaire strictement privée et que chacun(e) (seule ou en couple) est en droit de disposer librement de son corps en fonction de ses propres convictions, sans qu'il doive y avoir ingérence d'une quelconque "autorité" (légale ou religieuse). Donc, suis pas d'ac avec Eston.

En revanche, je défends aussi le droit à chacun de se défendre individuellement - ne serait-ce que parce qu'une loi n'a jamais empêché un voyou de se procurer une arme sans remords de conscience. La réglementation légale de la détention des armes ne dessert donc que le citoyen ordinaire, pas les petites frappes ni le grand banditisme.
Donc je défends le droit de chacun de lutter à armes égales avec le côté obscur de la force.
Et donc, là, je rejoins sa position.

Mais bien sûr, cela n'engage que moi.

Écrit par : Pacotille | 08/04/2008

Pacotille, tu t'en doutes, nous ne sommes pas du tout d'accord... Les chiffres prouvent que la détention d'armes à feu causent plus de décès (suicide, accident, drames familiaux,...) qu'elle ne permet d'en éviter en se défendant face à un agresseur.

Tu me répondras que le suicidaire sans armes trouvera un autre moyen: vrai en partie mais à nouveau des études montrent que la détention d'une arme favorise le passage à l'acte (beaucoup de suicidaires ne se suicident pas). Idem pour les drames familiaux qui se soldent souvent par une sévère raclée (et des poursuites en justice) et pas par une balle entre les deux yeux. Enfin, je ne crois pas qu'une personne sans arme à la maison se soit jamais tiré une balle de 22 long en nettoyant une arme qu'il n'a pas...

Écrit par : Benoît | 09/04/2008

Les commentaires sont fermés.