27/02/2008

L'éconologie

Certains se drapent subitement d'un drap de vertu vert en faisant de l'écologie un cheval - bien tardif - de bataille.

Est-ce parce qu'ils ont pris conscience du danger pour notre environnement (au sens écologique mais également notre milieu de vie, qu'il soit ou non écologique)?

Est-ce parce qu'ils ont compris qu'il y avait là un créneau porteur?

Je me refuse de penser que tous n'agissent que par calcul... il reste certainement quelques idéalistes mais ceux-là n'ont pas attendu pour l'être. Ne dit-on pas "idéaliste de la première heure"?

Pour les autres, argument marketing (Le salon de l'auto débordait de voitures vertes à croire les commerciaux), opportunisme politique (une entreprise n'a-t-elle pas intérêt de surfer dans le même sens que les gouvernements, pour mieux revendiquer ensuite des avantages fiscaux)?

Même la télévision s'y met avec des émissions pour réduire notre facture énergétique. Eteindre la télévision serait pourtant le premier signe fort non?

Dans le lancement de l'émission que propose la RTBF ce soir, j'entends qu'il serait plus rentable d'investir nos économies dans l'aménagement écologique de notre habitation que de les déposer sur un livret d'épargne.

Cet argument, je l'entends bien. J'en suis personnellement convaincu: l'écologie est également un investissement économique à moyen terme. Mais le réel problème n'est-il pas que...le belge n'a plus vraiment d'argent à mettre de côté?

Benoît 

16:31 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

"Est-ce parce qu'ils ont compris qu'il y avait là un créneau porteur?"

Tiens, c'est un peu comme le PS en walolo: des chômeurs et des assistés divers ça fait des voix. C'est un créneau, quoi, autant les garder et les nourrir.

Écrit par : Elio | 29/02/2008

Les commentaires sont fermés.