23/12/2007

J'en ai marre...

... des petites phrases qui cachent l'absence de réel projet ou de réelle capacité à tenir ses promesses.

Après le "J'en ai MARRE des parvenus" d'Elio, on a eu le "Ejecter le PS du gouvernement, c'est déjà une réforme de l'état en soi" de Didier Reynders.

Aujourd'hui que Didier a du accepter de faire appel au PS* - oui, oui, ce parti qu'il se vantait d'avoir mis dehors - pour monter un gouvernement, l'expression qui tue est "Il fallait arrêter le compteur de la crise"

Mais derrière cette phrase, qu'y a-t-il?

Du vent. Mais ça marche: toute la presse reprend la phrase.

Benoît

 

*Elio ne disait-il pas le 28 juillet "Des rebondissements politiques me paraissent même bien possibles."

 

12:19 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.