15/10/2007

Un grand monsieur nous quitte

Henry Ingberg nous a quitté hier.

"Grand commis de l'Etat" dit la presse aujourd'hui: ancien chef de cabinet de ministres socialistes, secrétaire général de l'administration francophone depuis 10 ans et surtout, le temps d'une saison, mon prof au Centre d'études théâtrales à LLN (un cours pris à option durant un DEA en communication: j'étais le seul "non-théâtreux" à suivre son cours).

Une des personnes dont on sait dès qu'on la croise qu'on se trouve face à une grande personne. D'une intelligence rare, celle qui dépasse largement la seule culture générale pour y adjoindre un sens de l'analyse, une vision, une écoute et bien d'autres qualités qui manquent à beaucoup de personnes.

Une des personnes dont on n'a pas besoin d'attendre son départ pour savoir qu'on le regrettera.

Mais ceux-là aussi nous quittent un jour. Toujours trop tôt.

Et maintenant, que commence la bataille pour sa succession. Le PS voulait lui désigner un successeur avant 2009: il a maintenant toute lattitude pour ce faire. Puisse son successeur être à la hauteur de la tâche.

Et s'il existe quelque chose là-haut, puisse-t-il retrouver André Delvaux et les autres artistes belges qu'il a défendu durant toute sa carrière.

Benoît

12:24 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Onki-panki doit paniquer, elle commence à raconter n'importe quoi. Elle, la grande pourfendeuse d'islamophobie, qui s'attaque à la mérule flamande, un racisme pour un autre (si tant est que l'islamophobie en soit, ce qui est loin d'être évident...) Panique? Maison à Lasne à payer et la source de revenus de l'état belge menace de tarir? Le robinet à pognon onkedaele fermé? On fait n'importe quoi pour revenir, et on écrit n'importe quoi.

Le socialisme à la belge, quoi...

Écrit par : onkelope | 16/10/2007

Les commentaires sont fermés.