05/10/2007

Bonne nouvelle?

Mathilde attend son quatrième enfant. "Bonne nouvelle" nous dit le JT hier, allant jusqu'à laisser croire que c'est un signe positif pour le pays.

Sans tomber dans une critique facile de la Monarchie dont je reconnais qu'elle est un (si pas le) ciment de l'unité du pays, je m'étonne tout de même du vocable "bonne" associé à la nouvelle. Une nouvelle heureuse pour la famille certainement (je leur souhaite!). Mais en quoi la venue d'un nouvel enfant est une bonne nouvelle? C'est une nouvelle, une information donnée par un journaliste mais qui peut dire que cette nouvelle est bonne, mauvaise ou neutre pour le citoyen?

Quand un avion s'écrase à Masina, c'est incontestablement une mauvaise nouvelle: pour les victimes, pour la compagnie aérienne, pour les riverains, etc.

Mais une naissance - la quatrième - chez le Prince Philippe? Tout au plus, elle est neutre pour moi (je-m'-en-moque). Elle sera bonne pour les plus royalistes et mauvaises pour les détracteurs de la monarchie et tous ne sont pas des extrémistes.

Bref, ce n'est pas une bonne nouvelle, c'est juste une nouvelle.

Benoît

08:46 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

suis pas d'accord.

si tu t'en tiens à ce niveau de langage ou d'interprétation, un crash d'avion, l'exécution d'un otage, un carambolage, le trou dans la couche d'ozone (pour ne prendre que cela comme exemples) sont aussi des nouvelles. Point.

Parce qu'une nouvelle sera TOUJOURS bonne, neutre ("m'en fous") ou mauvaise pour quelqu'un. Petit florilège des 4 exemples :
- mauvais pour :
le constructeur de l'avion, les passagers, ceux qui étaient en dessous, l'assureur; l'otage, sa femme, son employeurs, ses enfants, ses copains; les propriétaires des véhicules concernés, leurs employeurs, les familles (éventuellement); les écolos de tout poil;
- bonne :
le ferrailleur du coin, les ennemis des précédents; les ennemis de l'otage en question, les journalistes à sensation qui peuvent vendre du papier, les preneurs de l'otage (s'ils en ont en réserve); les carrossiers du coin, les ennemis des précédents; les anti-écolos
- neutre
la grande majorité des gens.

Pour faire plus simple : tu dis que l'annonce de la grossesse est une "bonne" nouvelle pour la famille, mais rien qu'une nouvelle pour toi. En revanche, l'annonce du crash de l'avion est une mauvaise nouvelle. Or, en soi, elle n'a pas plus d'incidence sur toi que la première.
Ton raisonnement manque donc de logique.

Sauf si on généralise de la façon suivante : toute nouvelle devrait se contenter du statut de "nouvelle", à chacun de se faire une religion en accollant "bonne" ou "mauvaise" selon sa perception des choses. Mais c'est valable pour TOUTE chose.

Et que le journaliste présente la chose positivement ne me semble pas particulièrement déplacé - même si, comme toi, je m'en tape comme de mon premier zéro pointé à l'école (non, c'est pas vrai, je n'en ai jamais eu...)

Écrit par : pacotille | 05/10/2007

Cher Benoît,
C'est une très bonne nouvelle: grâce à cet enfant supplémentaire, on pourra plus facilement répartir la famille royale entre les régions, communautés et partis politiques quand on divisera la Belgique définitivement.
Amitiés.
P.S. C'est de l'humour. Pour moi aussi, car, comme tu dis, c'est juste une nouvelle...

Écrit par : Armand | 06/10/2007

Les commentaires sont fermés.