13/08/2007

La mondialisation tue

Ses jouets toxiques, le patron d’une usine se tue

lundi 13.08.2007, 09:58Le patron de l’usine de la société chinoise Lee Der Industrial, dont les jouets ont été accusés d’être toxiques, s’est suicidé, affirme un journal officiel. Zhang Shuhong a été retrouvé mort dans un entrepôt de son usine, samedi, selon le Southern Metropolis qui cite un responsable de la compagnie. L’usine de Lee Der Industrial dans la province de Guangdong a fabriqué des jouets récemment rappelés par Fisher-Price (groupe Mattel) parce que suspectés d’être décorés avec une peinture à base de plomb, très dangereuse si ingérée. Le rappel, portant sur 967.000 jouets, a été d’autant plus spectaculaire qu’il a concerné des figures très populaires : Dora l’exploratrice et les personnages de la série télévisée éducative Sesame Street.

On peut diaboliser autant qu'on le souhaite l'industrie chinoise qui innonde le marché mondial à des prix défiants toute concurrence mais il n'y a pas d'offre sans demande et ici, nous atteignons des sommets puisque les jouets fabriqués en Chine sont le fait d'une commande du groupe Mattel. Avons-nous vu une baisse quelconque dans le prix des jouets? Je parle ici des jeux officiels vendus en grande surface? Non. Pourtant, s'ils sont fabriqués en Chine, quelqu'un y trouve son compte: celui qui les commande qui casse vraisemblablement ses coûts de fabrication, tout en fermant les yeux sur les moyens d'arriver à un tel coût de fabrication. Parfois, ce sont les ouvriers qui trinquent, parfois les normes de sécurité, parfois les deux. Et à l'arrivée, un drame de plus. J'espère que les associations de consommateurs feront maintenant pression pour qu'une enquête montre les responsabilités du distributeur du jouet et pas uniquement du méchant entrepreneur chinois. Lui il a déjà payé le prix fort.

13:00 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : chine, mondialisation, securite, travail |  Facebook |

Commentaires

Les vraies injustices. Cher Benoît,
L'exemple de la Chine est bien choisi, car les ouvrières qui y travaillent sont contraintes de dormir entre leurs machines, leur salaire ne leur permettant même pas de se payer le bus.
Amitiés
P.S. Lecture conseillée: http://www.ipsnews.net/fr/

Écrit par : Armand | 14/08/2007

Et pendant ce temps, Mattel s'inquiète.

De quoi? Du fait que les parents vont trouver des rayons vides lorsqu'ils voudront acheter leurs jouets...

Écrit par : Benoît | 14/08/2007

A QUI PROFITE LE CRIME ?... On savait déjà que beaucoup de marques "délocalisaient" tout ou partie de leurs fabrications, et on sait ce que cela donne sur la qualité... Mais ! les produits ne sont pas pour autant moins chers pour le consommateur, alors où va l'économie réalisée sur le dos des travailleurs (belges aussi bien que chinois en la circonstance ?...)

Écrit par : ADUB | 16/08/2007

Les commentaires sont fermés.