01/07/2007

Commission à deux vitesses?

La commission de vigilance estime infondée la plainte de J.-P. Declercq. Cela mérite bien un communiqué de presse et une page sur le site du PS (http://www.ps.be/Source/PageContent.aspx?ParentID=1282&MenID=4096&EntID=1).

Mais bon sang, pourquoi cette commission de vigilance ne donne-t-elle pas la même publicité lorsqu'elle estime en octobre dernier, que les droits de Jean-Louis Close ont été bafoués lors de la désignation des députés provinciaux PS*?

Autres enjeux, autres méthodes.

 L'article 5 §2 des statuts du PS ne précise-t-il pourtant pas :

"Les membres du P.S. sont égaux en droits et devoirs."?

Et on voudrait que la seule candidature de JP Declercq m'incite à aller voter le 11 juillet???

 Benoît 

 _____________________________________________________

 

* Non-respect notamment de l'article 29 §4 (En vue de la désignation des candidats à l’élection de député provincial et de président du conseil provincial, il est constitué une commission provinciale composée suivant un règlement propre à chaque Province, approuvé au préalable par chacune des fédérations concernées). Commission qui n'a jamais été réunie à Namur, les candidats en question étant désignés par la seule fédération de Namur, sans représentants de la fédération Dinant-Philipeville. Et je ne vous parle pas des conditions de convocations, de la manipulation pour désigner vite un président du BEP avant le vote pour les députés (alors qu'il n'y a aucune raison de voter en octobre, le mandat courant jusqu'en juin... sauf de s'assurer que JL Close perdrait aussi le BEP), etc.

19:43 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.